07/11/2019 : Quel radiateur à inertie choisir ?

Vous souhaitez changer de système de chauffage avant l'hiver ? Ou vous êtes en pleine rénovation énergétique de votre maison et souhaitez pour un mode de chauffage plus économique et efficace pour votre intérieur ?

Alors votre choix s'est peut-être porté sur un radiateur à inertie. C'est l'une des familles de chauffage les plus efficaces et les plus rentables parmi les appareils électriques, mais vous ne savez peut-être pas encore quel radiateur à inertie choisir ?

Les radiateurs à inertie

Qu'est-ce qu'un radiateur à inertie ?

Un radiateur à inertie est constitué d'un corps solide (en fonte, en aluminium, en corian ou en céramique dans certains cas, etc.) ou d'un liquide dit « caloporteur » (de l'eau, du glycol ou de l'huile). Une ou plusieurs résistances, font monter en température ce liquide caloporteur ou le corps de chauffe de l'appareil.

Un radiateur à inertie est dit à chaleur douce ou à basse température, car à l'inverse d'un panneau rayonnant ou d'un convecteur, il va faire monter doucement la température, et de façon homogène.

Si vous cherchez quel radiateur électrique choisir, nous avons tout un article là-dessus:

Quel est le meilleur radiateur electrique ?

 

Pourquoi acheter un radiateur à inertie ?

Un tel radiateur est dit à inertie, car il repose sur l'inertie thermique. Il emmagasine de la chaleur pour la restituer sur la durée. Un panneau rayonnement, par exemple, chauffe fortement et entraîne un phénomène de température extrême qui assèche l'air de la pièce et donne un sentiment d'inconfort. Un radiateur à inertie est un chauffage doux qui consomme moins, qui ne chauffe pas en permanence et poursuit son action même une fois éteint.

Ces radiateurs sont économes et ont un rendement proche des 100%, c'est-à-dire que quasiment toute l'électricité servant à son fonctionnement est convertie en chaleur. L'économie d'énergie par rapport à d'autres systèmes de chauffage est estimée entre 25 et 40% suivant votre mode de consommation.

Découvrez l'un de nos: Radiateur électrique inertie

Quelles différences entre un radiateur inertie fluide ou sèche ?

Radiateurs à inertie sèche

Fonctionnement

Les radiateurs à inertie sèche fonctionnent grâce à une ou des résistances électriques, placées dans un corps de chauffe créé à partir de matériaux réfractaires. Ce sont des corps solides dont le point de fusion (température de fonte) est très élevé et qui possèdent donc, une grande résistance à la chaleur.

Certains modèles possèdent deux corps de chauffe. Dans ce cas, le premier est appelé le cœur de chauffe. Il stocke la chaleur pour une diffusion longue, tandis que le second effectue une montée en température beaucoup plus rapide et la restitue immédiatement.

Les différents radiateurs à inertie sèche

On dénote différents types de radiateurs à inertie sèche, les plus courants étant :
  • Les radiateur à inertie céramiques : Montée en température plus rapide mais moins efficace sur la durée que les radiateurs à inertie stéatite.
  • Les radiateurs à inertie stéatite : Ils possèdent la meilleure capacité de montée en chaleur puis de restitution et permettent d'importantes économies.
  • Les radiateurs à inertie à fonte : La fonte est un alliage possédant une excellente inertie et permettant de faire de belles économies, mais ces radiateurs sont assez lourds.
  • Les radiateurs à inertie à aluminium (parfois fonte d'aluminium) : L'aluminium est un formidable métal pour l'inertie thermique car il possède une grande conductivité. Il monte vite en température et la restitue tout aussi rapidement. Néanmoins, possédant une forte capacité de transfert thermique, il ne diffuse pas la chaleur longtemps une fois éteint. Ils sont également plus légers.

On trouve aussi parfois des radiateurs en verre, en pierre volcanique ou en granite, beaucoup plus coûteux. Il est nécessaire de se renseigner spécifiquement sur ces différents radiateurs. Le choix doit se porter sur le poids, le prix, la taille, la composition (et donc son efficacité) et sur l'aspect esthétique.

Les radiateurs à inertie fluide

Les radiateurs à inertie fluide fonctionnent à l'aide d'une résistance plongée dans un liquide caloporteur (de l'huile végétale ou minérale, de l'eau ou du glycol). Un liquide est dit caloporteur, ou caloriporteur, lorsqu'il peut recevoir et transmettre de l'énergie, ici : la chaleur. La résistance réchauffe ce liquide qui circule dans un circuit fermé pour transmettre sa chaleur de façon homogène à la plaque externe de chauffage (qui sert de protection).

N'utilisant pas de matériau réfractaire, ce type de chauffage est généralement bien plus léger que les radiateurs à inertie sèche. Leur enveloppe extérieure est le plus souvent de l'aluminium.

Ils sont parfaitement adaptés à des salles d'eau, car leur montée de chaleur est plus rapide (c'est le principe de fonctionnement des sèches serviettes).

Radiateurs à inertie sèche ou fluide : comment choisir ?

Le choix d'un radiateur inertie fluide ou sèche dépend de nombreux critères. Il faut donc se renseigner à la fois sur leurs caractéristiques, mais aussi sur les différents modèles pour bien faire son choix. Radiateur inertie fluide ou sèche ? Voici les éléments pour savoir quel radiateur à inertie choisir.

Les radiateurs à inertie sèche : avantages et inconvénients

Les avantages

Ces radiateurs sont produits à partir de matériaux solides qui les rendent robustes. Ils sont faciles à installer et à entretenir (les nettoyer à l'occasion et les dépoussiérer régulièrement). Ils restituent une chaleur douce et sur des longues heures. Vous pouvez trouver de nombreux modèles différents dont les caractéristiques sont adaptées à vos besoins.

Ils ne consomment que peu d'énergie, préservent l'air ambiant, sont silencieux et confortables, et conviennent donc parfaitement aux lieux de vies comme le salon ou la chambre.

On en trouve pour tous les budgets, du bas de gamme autour de 80 €, aux hauts de gamme allant jusqu'à 1000€ (dépend bien sûr, du matériau réfractaire et de l'esthétique).

Les inconvénients

La plupart des modèles ont une montée de température lente, il faut les allumer à l'avance. Ils sont généralement lourds et encombrants. Ils chauffent des deux côtés, il est parfois nécessaire de protéger le mur derrière lorsqu'il est recouvert d'une peinture fragile par exemple, ou pour éviter les pertes de chaleur si le mur n'est pas suffisamment isolé.

 

Quelle puissance pour un radiateur électrique ?

 

Les radiateurs à inertie fluide : quels avis ?

Les avantages

Ce type de chauffage a l'avantage de proposer une efficacité, un confort et une chaleur homogène relativement équivalente à celle fournie par un chauffage central. Ils sont aussi plus légers que les inertie sèche. La majorité des modèles proposent de nombreuses options de réglages et s'adaptent facilement à des appareils extérieurs comme les thermostats. Ce type de chauffage est aussi peu encombrant et donc adaptable à votre pièce avec différents formats horizontaux, verticaux ou portatifs. Ils sont généralement plus économiques que les modèles inertie sèche. L'entretien est aussi très facile.

Les inconvénients

Ils sont plus chers, entre 200 et 1400€ environ.
La chaleur de ces modèles est aussi émise vers l'arrière, attention donc aux déperditions. Ils sont moins robustes, plus fragiles et peuvent donc présenter des fuites de liquide caloporteur, notamment au niveau des soudures. Ils conservent la chaleur moins longtemps qu'avec un cœur solide et consomment plus.

Les labels vous donnent un avis sur quel radiateur à inertie choisir


Radiateur à inertie sèche ou fluide, des organismes de certifications fournissent des labels, gages de qualité pour certains modèles. Pour être vendu sur le territoire européen, un appareil doit d'abord répondre à une norme technique validée par le label de la Commission Européenne.

Le label NF prouve que le produit est aux normes françaises (qualité et sécurité).

Et le label NF électricité performance va plus loin en garantissant l'efficacité des appareils électriques, notamment pour leurs performances économiques.
Sa notation va de 1 étoile (performances moyennes) à 3 étoiles + 1 œil (performance très élevée et appareil associé avec un équipement avancé comme un détecteur de présence par exemple). Un modèle 2 étoiles est économique et stable. Un modèle 3 étoiles est très économique et efficace (consomme 20% de moins qu'un 2 étoiles).

Radiateur à inertie sèche ou radiateur inertie fluide : notre avis

Le choix d'un radiateur à inertie dépend de vos besoins. Un modèle n'est pas meilleur qu'un autre, mais dépend de vos critères (pièce et mur d'installation, moyens, esthétique, poids, etc). Un modèle en dur, plus robuste, est parfait pour votre salon. Un inertie fluide est conseillé pour votre salle de bain. Il est plus fragile mais s'adapte plus facilement grâce à ses différents formats et à son poids plus faible. Les prix sont globalement similaires, un modèle à inertie sèche sera moins coûteux à l'achat, mais vous ferez souvent plus d'économies sur le long terme avec un modèle à inertie fluide.

Commentaires (0)

Soyez le premier à poster un commentaire

Postez votre commentaire